Bans

Ban du phoque
Ban du pingouin
Ban de la vache
Ban de la poule
Ban du réveil-matin ou de la bombe  |  Ban de la bombe (deuxième version)
Ban du cheval
Ban de la gomme balloune
Bans pour dire bravo :

Le moulin à café
La voiture
Les cuisiniers

Le boxeur
La truite
Boum Atchikaboum et sa variante : Kaoua, Kaou
Les chiens rouges
La chasse à l'ours  Variante : La chasse aux sorcières
Bâbord-tribord
Ban du moustique
Ban du feu d'artifice
Mama mia
Poule en haut, poule en bas
Hourra
Le ban du banc
Le ban des drôles d'insultes...
Le ban de la moto
Ban du popcorn
Ban du lavage de vitre
Ban du train

Ban du phoque :

Se coucher à plat ventre, relever les mollets et croiser les chevilles pour imiter la queue du phoque, plier les bras pour placer les mains sous les épaules pour imiter les nageoires du phoque et imiter joyeusement le cri du phoque :-)

Ban du pingouin :

Paroles (et gestes):
Un pingouin, ça marche en "V"    (mettre les pieds en "V")
La tête baissée                                (baisser la tête)
Les mains carrées                          (mettre les bras le long du corps et plier les poignets pour éloigner les mains)
1, 2, 3,                                               (avancer de 3 pas)
1 ,2 3                                                 (reculer de 3 pas)

Reprendre quelques fois en scandant les paroles de plus en plus fort, puis le chuchoter et une dernière fois fort.

Haut de la page

Ban de la vache :

Tout le monde se met à quatre pattes. Une personne dit meeeuuh. Les autres répondent : meeeuuh. La  personne qui mène le fait 3 fois de suite. À la fin la  personne qui mène dit : "meeeeuuuurveilleux". (Les vaches doivent faire  aller leur tête de droite à gauche à chaque  "meeuu"). C'est la façon de dire merveilleux.

Ban de la poule :

Tout le monde est en cercle et sont placés 2 par deux, en se faisant face. Tout le monde met leur mains à la taille et agitent les coudes pour battre des ailes comme un poulet. La première "poule" dit en agitant ses ailes : "j'suis pas capab'de pondre, j'suis pas capab'de pondre." Son partenaire lui répond en agitant ses ailes : "essaye encore, essaye encore". Puis le couple suivant échange les mêmes répliques, et ainsi de suite tout le tour du cercle. Lorsque le dernier couple a dit les paroles, tout le monde crie ensemble "Cocorico!"

Haut de la page

Ban du réveil-matin (ou de la bombe) :

Tout le monde est en cercle. Une première personne dit "Tic" en inclinant sa tête à gauche, puis "Tac" en inclinant sa tête à droite. Quand elle dit de nouveau "Tic", sa voisine de gauche dit aussi Tic et Tac en inclinant sa tête respectivement à gauche et à droite. Le "Tic" "Tac" se propage ainsi dans le cercle. Quand la dernière personne a dit Tic et Tac, alors tout le monde dit "DRRINNG" comme un réveil-matin ou "BOOUUM" comme une bombe.

Ban de la bombe (deuxième version)

Idéal pour rétablir le silence et l'attention. Un premier participant commence à faire : " chhhhhhhh " Tous ceux qui l'entendent l'imitent jusqu'à ce qu'on n'entende plus qu'un " chhhhh " général. Alors on fait " baoum " tous ensemble.

Haut de la page

Ban du cheval

Paroles et (gestes) :
Le cheval galope (frapper mains et cuisses pour imiter le son d'un galop)
Le cheval passe sur un pont (frapper sur la poitrine comme un gorille)
Le cheval passe dans le foin (frotter les mains ensemble)
Le cheval reçoit une goutte d'eau (frapper une main avec un doigt)

Le cheval galope (frapper mains et cuisses pour imiter le son d'un galop)
Le cheval passe sur un pont (frapper sur la poitrine comme un gorille)
Le cheval passe dans le foin (frotter les mains ensemble)
Le cheval reçoit deux gouttes d'eau (frapper deux fois une main avec deux doigts)

Le cheval galope (frapper mains et cuisses pour imiter le son d'un galop)
Le cheval passe sur un pont (frapper sur la poitrine comme un gorille)
Le cheval passe dans le foin (frotter les mains ensemble)
Le cheval reçoit trois gouttes d'eau (frapper trois fois une main avec trois doigts)

Le cheval galope (frapper mains et cuisses pour imiter le son d'un galop)
Le cheval passe sur un pont (frapper sur la poitrine comme un gorille)
Le cheval passe dans le foin (frotter les mains ensemble)
Le cheval reçoit quatre gouttes d'eau (frapper quatre fois une main avec quatre doigts)

Le cheval galope (frapper mains et cuisses pour imiter le son d'un galop)
Le cheval passe sur un pont (frapper sur la poitrine comme un gorille)
Le cheval passe dans le foin (frotter les mains ensemble)
Le cheval reçoit cinq gouttes d'eau (applaudir)

Haut de la page

Ban de la gomme balloune

Chantonner les paroles en les scandant :

Elle est bonne, bonne, bonne
Elle est bonne comme d'la bonne gomme balloune
(souffler, puis faire la forme d'une grosse pomme avec les bras)
Pow!
Toute collée par la ballloune pétée!

Haut de la page

Le moulin à café

On se penche vers l'avant et on fait semblant de tourner une manivelle en disant "bra, bra, bra, etc" tout en montant lentement. Quand on est redressé, on finit en disant "Vo" en écartant les bras au-dessus de la tête.

Haut de la page

La voiture

On commence par dire "b,b,b,b,b,b," en faisant semblant de tourner une clé dans le contact d'une voiture.
Puis on dit "rrrrrrrrrrr" : c'est le moteur qui a démarré
Puis on dit Aaaaaaaaaaaah! avec un air de satisfaction puisque le moteur est parti.
Puis on dit "vvvvvvvvvvvv" en commençant par une note haute qui baisse jusqu'à la fin, pour imiter le bruit d'un moteur électrique qui s'éteint
Et enfin, on dit Oooooooooooh avec un air de déception...

Haut de la page

Les cuisiniers (merci Thomas pour ce ban et les 2 suivants!)

NB: (1) = toute petite voix; (2) = voix normale et (3) = GROOOSSE voix

L'animateur raconte :
"Il était une fois 3 cuisiniers. Il y avait (1) le tout petit cuisinier, (2) le cuisinier moyen, normal et (3) l'énoooorme cuisinier. (1) Le tout petit cuisinier avait une toute petite marmite, avec une toute petite louche et
quand il faisait tourner sa louche dans la marmite, ça faisait:"
L'assemblée:
" (1) Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrravoooo! (3x, en faisant le geste de tourner une louche dans une marmite en terminant sur le "o" en levant les bras, comme dans un des tiens...)".
L'animateur:
"(2) Et puis il y avait le cuisinier normal qui, lui, avait une marmite
normale et une louche normale et quand..."
etc. et idem avec le gros cuisinier...

Haut de la page

Le boxeur

Un animateur (ou un enfant qui participerait...) est un boxeur...Il simule un combat et, chaque fois qu'il prend un coup (donné par personne, évidemment, simplement se jeter en arrière, ou tomber, bref, ...) l'assemblée fait "Hoooo" d'un air de dépit.Par contre, chaque fois qu'il donne un coup (inutile de te dire qu'en général, très rapidement, on sort
des règles de la boxe, etc. coups de pieds qui se perdent...), l'assemblée fait "Wèè" ou si on préfère "Ouaiip". Le but étant évidemment de terminer le ban en achevant l'adversaire fictif, de façon à ce que le cri final soit long et enthousiaste ("OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP!!!!").

Haut de la page

La truite

Un animateur debout au milieu et avec un bras tendu devant lui. Avec sa main libre, il s'approche main à plat, à l'horizontale, du bras tendu (entre le coude et l'avant-bras), tel un poisson (une truite...) qui nagerait, le bras tendu représentant la surface de l'eau ou un obstacle quelconque...Au moment où la main passe à hauteur du bras, elle
passe au-dessus ou en -dessous. Si c'est en-dessous, l'assemblée claque de la langue et si c'est au-dessus, elle frappe dans les mains (une fois!).Evidemment, ce qui est marrant, c'est de les induire en erreur en faisant croire qu'on va passer d'un côté pour finalement, brusquement bifurquer de l'autre et on entend ceux qui frappent dans les mains quand ils
se gourent (dans un des 2 cas...). La fin du ban consiste à passer de nombreuses fois consécutives et rapprochées au-dessus de manière à ce que tout le monde applaudisse... (Rem: durant le ban, la fréquence des passages de la truite à hauteur de l'obstacle peut varier: pause, puis très vite 2x la langue et une x les mains, puis un peu après la langue, puis le poisson qui tournique sans passer à hauteur de l'obstacle, etc).

Haut de la page

Boum Atchikaboum
(Voir les explications très claires d'Anne-Akéla plus bas pour le déroulement de ce ban...)
M ; Meneur
J : les jeunes

M : Boum
J : Boum
M : Boum atchikaboum
J : Boum atchikaboum
M : Boum atchi kaouak atchi kaouk atchikaboum
J : Boum atchi kaouak atchi kaouk atchikaboum
M : Hein, hein
J : Hein, hein
M : Oh Yeah
J : Oh Yeah
M : Encore?
J : Encore

M  : choisit une autre façon : en poisson, en moine, plus fort, moins fort, en chuchotant, etc....
En poisson : on agite son index très vite entre nos deux lèvres pour déformer le son.
En moine : prendre des intonations de chants grégoriens.

Haut de la page

Variante : Kaoua, Kaou (Merci Anne-Akéla pour ce ban et les 5 suivants)
Le meneur lance chaque phrase et les enfants répètent aussitôt après :
Voix normale (mais bien cadencer chaque phrase) pour commencer :
" Moi, j'dis ou,
Moi, j'dis kaoua, j'dis kaoua, kaou
Hein, hein,
Oh, yeah !
Encore une fois "

On enchaîne en hurlant le plus fort et le plus grave possible :
" En scouts,
Moi, j'dis ou,
Moi, j'dis kaoua, j'dis kaoua, kaou
Hein, hein,
Oh, yeah !
Encore une fois "

On enchaîne en prenant une voix très snob :
" En snob,
Moi, j'dis ou,
Moi, j'dis kaoua, j'dis kaoua, kaou
Hein, hein,
Oh, yeah !
Encore une fois "

On enchaîne en psalmodiant :
" En père Marie-Joseph,
Moi, j'dis ou,
Moi, j'dis kaoua, j'dis kaoua, kaou
Hein, hein,
Oh, yeah !
C'est fini. "

Remarque :
- Tout l'intérêt de ce ban repose sur les différentes voix que vous prenez pour dire les phrases (qui, au demeurant, n'ont aucun intérêt). C'est cette variété qui fait son succès.
- Vous pouvez en inventer autant que vous voulez (nous on a aussi " en Jonnhy ", où on hurle et où on rajoute des " Ah que " au début de chaque phrase) mais le mieux, c'est d'adapter ce ban à votre thème.
- Par ex., si vous le faites pour remercier des louveteaux qui viennent de faire un sketch, vous mettez dans le ban tous les personnages du sketch, en reprenant tous les voix que leur donnait les acteurs. (Après un sketch sur le thème Robin des Bois, vous le lancez " en Marianne " avec une petite voix aiguë, " en Shérif de Nothingham " avec une grosse voix de brute, " en Prince Jean " avec une voix froide et hautaine, et vous finissez bien sûr, en psalmodiant avec " Frère Tuck ")

Haut de la page

Les chiens rouges
On divise les jeunes en chiens rouges et en chiens noirs, puis ils se mettent à 4 pattes (en mélangeant les noirs et les rouges) sur une ligne, très serrés les uns contre les autres. Le meneur se met devant face à eux (à 4 pattes aussi) et explique : " il y a les chiens noirs et les chiens rouges. Les chiens noirs poursuivent les chiens rouges. Tantôt ce sont les chiens noirs qui gagnent, tantôt ce sont les chiens rouges. Mais tous, on galope, on galope. "
A ces derniers mots, tout le monde se met à frapper les mains sur le sol devant soi pour faire le bruit du galop. Ensuite tout dépend de ce que dit l'animateur :

" On galope, on galope " : frapper les mains sur le sol devant soi pour faire le bruit du galop

" VIRAGE A DROITE " : tout le monde se penche le plus possible sur son voisin de droite

" On galope, on galope " : frapper les mains sur le sol devant soi pour faire le bruit du galop

" VIRAGE A GAUCHE " : tout le monde se penche le plus possible sur son voisin de gauche

" On galope, on galope " : frapper les mains sur le sol devant soi pour faire le bruit du galop

" UN OBSTACLE " : tout le monde lève les mains puis les abat sur le sol en se penchant le plus
loin possible en avant, comme un cheval qui saute un obstacle.

Au bout d'un certain temps le meneur interrompt, brandit le poing avec le pouce vers le haut en signe de victoire et se met à chanter " on est les champions "
- à ce moment-là, ce sont les chiens rouges qui ont gagné : la moitié des louveteaux brandit donc le poing pouce vers le haut et se met à chanter " on est les champions "
- mais du coup, les chiens noirs ont perdu, alors ils brandissent le poing avec le pouce vers le bas en chantant : " zéro, zéro, zéro "
Ensuite on recommence et on fait gagner les chiens noirs, et ainsi de suite

Haut de la page

La chasse à l'ours
Tout le monde est assis en cercle.
Le meneur lance chaque phrase, et les enfants répètent.

En frappant en cadence les mains sur les cuisses :
Ooooh ! oh !
OOOH ! OH ! (très fort)
On va à la chasse à l'ours !
ON VA A LA CHASSE A L'OURS ! (très fort)
Y'a un arbre !
Y'a un GRAND arbre !
On peut pas le contourner
On peut pas passer dessous
Il va falloir l'escalader !

Tout le monde fait avec ses mains comme s'il grimpait de + en + haut puis redescendait de l'autre côté (en bougeant les mains l'une après l'autre en gardant la cadence qu'on avait quand on tapait des mains sur les cuisses. A chaque fois qu'on bouge une main on dit " tchac ", de plus en plus fort quand on monte, de - en - fort quand on descend)

On recommence à taper les mains sur les cuisses :
Ooooh ! oh !
OOOH ! OH ! (très fort)
On va à la chasse à l'ours !
ON VA A LA CHASSE A L'OURS ! (très fort)
Y'a un lac !
Y'a un GRAND lac !
On peut pas le contourner
On peut pas passer dessous
Il va falloir le traverser !

Tout le monde fait avec ses bras comme s'il nageait le crawl (en bougeant les bras l'un après l'autre en gardant la cadence qu'on avait quand on tapait des mains sur les cuisses. A chaque fois qu'on bouge un bras on dit " schlouf ")

On recommence à taper les mains sur les cuisses :
Ooooh ! oh !
OOOH ! OH ! (très fort)
On va à la chasse à l'ours !
ON VA A LA CHASSE A L'OURS ! (très fort)
Y'a d'la boue !
Y'a plein d'boue !
On peut pas la contourner
On peut pas passer dessous
Il va falloir marcher dedans !

Tout le monde fait avec ses pieds comme s'il marchait dans la boue (en bougeant les pieds l'un après l'autre en gardant la cadence qu'on avait quand on tapait des mains sur les cuisses. A chaque fois qu'on bouge un pied on dit " splotch ", ou tout autre bruit de boue)

On recommence à taper des mains sur les cuisses :
Ooooh ! oh !
OOOH ! OH ! (très fort)
On va à la chasse à l'ours !
ON VA A LA CHASSE A L'OURS ! (très fort)
Y'a une grotte !
Y'a deux yeux !
Y'a une GRANDE bouche !

Le meneur : " C'EST L'OURS !!!!! " (très fort)
Tout le monde se met à crier : " AAAAAAAAHHHHHH !!!!!! "
Et tout le monde tape des mains en alternance sur les cuisses pour faire le bruit de quelqu'un qui court à toute vitesse. Ensuite on arrive à la boue, alors tout le monde refait avec ses pieds comme s'il marchait dans la boue mais en beaucoup plus rapide (forcément, il faut semer l'ours, et ça court vite un ours !!!) Puis on recommence à courir en frappant alternativement des mains sur les cuisses. Puis on arrive au lac, alors on refait comme si on nageait mais en beaucoup plus rapide. Puis de nouveau, bruit de la course. Puis on arrive à l'arbre, alors on refait comme si on grimpait mais en beaucoup plus rapide. Puis on court à nouveau mais de moins en moins vite, jusqu'à s'arrêter.

Alors le meneur fait semblant d'écouter d'un air inquiet, puis il crie : " IL EST ENCORE LÀ !!!!!! " et on recommence tout le paragraphe précédent.

Remarques :
- Succès garanti auprès des enfants
- Très utile pour se réchauffer quand il fait froid
- Rappelez-vous que tout ce ban tient à son rythme, il ne faut jamais perdre la cadence.
- Vous pouvez inventer et rajouter autant d'obstacles que vous voulez
- Et si un petit loup vous demande en ouvrant de grands yeux déçus : " ben alors, on l'a pas attrapé l'ours ? ", répondez-lui en prenant un air effrayé : " ben non, t'as pas vu comment il était grand... il était bien trop fort pour nous !! " ;-)

Le ban suivant est une variante :

Haut de la page

La chasse aux sorcières (traduction libre et adaptée d'une chose trouvée sur le site powwow-online)

Meneur : Voulez-vous aller chasser les sorcières? Regardez-moi et répétez ce que je dis et faites ce que je fais après moi.

(Les jeunes répètent à partir d'ici :)
Pour aller à la chasse aux sorcières, il faut marcher sur la pointe des pieds.
(Geste : Faire marcher l'index et le majeur d'une main dans la paume de l'autre main)
Chut (doigt sur la bouche)
Je vois une maison
Une grosse maison hantée
On peut pas la contourner
On peut pas passer dessus
On peut pas passer dessous
Va falloir entrer dedans
(Geste d'ouvrir une porte et faire un Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik de porte qui grince)
Chut (doigt sur la bouche)

Je vois un escalier
Un très long escalier
On peut pas le contourner
On peut pas passer dessus
On peut pas passer dessous
Il va falloir le monter
(Piétiner avec les pieds et regarder à droite et à gauche)
Chut (doigt sur la bouche)
(Pointe des pieds avec les mains comme au début)

Je vois une toile d'araignée
Une immense toile d'araignée
On peut pas la contourner
On peut pas passer dessus
On peut pas passer dessous
Va falloir passer dedans
(Mettre les mains alternativement en avant de soi)
Chut (doigt sur la bouche)
(Pointe des pieds avec les mains comme au début)

Je vois une pièce
Une énorme pièce
On peut pas la contourner
On peut pas passer dessus
On peut pas passer dessous
Il va falloir la traverser
(Pointe des pieds avec les mains comme au début)

Il y a une porte
Une très grosse porte
On peut pas la contourner
On peut pas passer dessus
On peut pas passer dessous
Il va falloir l'ouvrir
(Geste d'ouvrir une porte et faire un Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik de porte qui grince)

Il fait noir
Il fait très noir
Je sens quelque chose de gros (mains en avant qui s'agitent)
Je sens un nez crochu (Dessiner un gros nez avec une main devant son propre nez)
Je sens un chapeau pointu (Mains qui se rejoignenet au-dessus de la tête)
Je sens des drôles de ficelles (les mains touchent les cheveux)
Je crois que c'est une sorcière
C'EST UNE SORCIÈRE
AAAAAAAAAAAHHHHHH!!!!!
Courons (mains qui frappent les genoux)
La porte (Geste d'ouvrir une porte et faire un Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik de porte qui grince)
La pièce (Pointe des pieds avec les mains comme au début)
La toile d'araignée (Mettre les mains alternativement en avant de soi)
L'escalier (Piétiner avec les pieds et regarder à droite et à gauche)
Dehors! (Geste d'ouvrir une porte et faire un Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik de porte qui grince)
OUF! On est revenu sains et saufs! (paume de la main qui glisse sur le front)

Bâbord-tribord
On divise les joueurs en 2 équipes : Bâbord et Tribord. L'équipe Bâbord commence à parler, en scandant bien :
" c'est bâbord, bâbord, bâbord ... C'est Bâbord qui crie le + fort ! "
Tribord continue en parlant un peu plus fort :
" C'est tribord, tribord, tribord... C'est tribord qui crie le + fort ! "
ensuite Bâbord reprend encore + fort :
" c'est bâbord, bâbord, bâbord ... C'est Bâbord qui crie le + fort ! "
et ainsi de suite jusqu'à ce que les 2 équipes crient le + fort possible.
Puis Bâbord reprend en parlant plus doucement :
" c'est bâbord, bâbord, bâbord ... C'est Bâbord qui crie le moins fort ! "
Tribord baisse encore la voix :
" c'est tribord, tribord, tribord ... C'est tribord qui crie le - fort ! "
puis de moins en moins fort jusqu'à ce qu'on entende presque plus rien

Puis de nouveau très fort.

Variante jeu :
Bâbord commence en disant :
" C'est Bâbord, Bâbord, Bâbord... c'est Bâbord qui vient d'abord ! " et tout l'équipe mime une façon de faire avancer un bateau, par ex. en pagayant.
Puis Tribord :
" C'est tribord, tribord, tribord...c'est tribord qui vient d'abord ! " et toute l'équipe mime une autre façon de faire avancer un bateau, par ex. en soufflant dans les voiles.
Et on continue ainsi avec à chaque tour une nouvelle façon d'avancer (pour que le jeu dure plus longtemps, on peut autoriser d'autres moyens de transport.)
La première équipe à court d'idées a perdu.

Haut de la page

Ban du moustique

Un premier participant commence à faire : " bzzzzz. " Tous ceux qui l'entendent l'imitent, jusqu'à ce qu'on n'entende plus qu'un vrombissement général. Alors un des participants commence à claquer dans ses mains, comme s'il essayait d'avoir le moustique. Un 2ème fait pareil, un 3ème, puis tous claquent dans les mains, d'abord de façon espacée, puis de + en + vite, jusqu'à ce que tout le monde applaudisse. (Éventuellement, vous pouvez conclure, quand tout le monde a fini d'applaudir, en faisant un " bzzzz " de moustique en perdition en train de s'écraser par terre.)

Haut de la page

Ban du feu d'artifice

Le meneur fait " un, deux, trois, quatre, cinq, pschhhh " (en faisant pschhh, il ferme le poing avec le pouce levé et fait avec la main un mouvement vers le haut) ; puis il recommence " un, deux, trois, quatre, cinq, pschhh " mais cette fois-ci au lieu d'envoyer son pouce vers le haut il l'envoie vers le bas ; il recommence une troisième fois, avec le pouce vers la droite ; puis une qautrième avec le pouce vers la gauche ; à la cinquième fois, il fait " un, deux, trois, quatre, cinq, pschhh, pschhh, pschhh, pschhh " et envoie son pouce un coup vers le haut (premier pschhh), un coup vers le bas (deuxième pschh), un coup vers la droite (troisième pschh), un coup vers la gauche (quatrième pschh). Une fois que les participants ont compris, on le fait tous ensemble.

Haut de la page

Mama mia (Merci Wandrille!)
Complètement original, invention de la sixième Paris, créé il y a dix ans en
référence à l'introduction de la chanson "tropiques dans mon coeur", succès
d années 80. (en italique la traduction)

Le meneur crie de toutes ses forces:

Mama mia, que calor a la Discoteka!!!! (oh bonneu mèreu, quelle chaleur dans
la boîteu de nuit)

et tout le monde réponds, d'une voix grave et viril (latin lover):

AaaH AaaaH ( ah ah)

C'est tout, mais c'est très drôle.

Haut de la page

Poule en haut, poule en bas (Merci Wandrille!)
Introduit par la meute première, mais souvent connu ailleurs, pas de
copyright sur celui-ci. En revanche, il y a un air à connaître pour la
chanter...Mais bon, on peut faire sans.

Poule en haut (les bras en haut, l'index dressé vers le ciel)
Poule en bas  (les bras en bas, l'index pointant le sol)
Poule qui ne pond guère (on fait non des deux indexs)

Poule en haut (les bras en haut, l'index dressé vers le ciel)
Poule en bas  (les bras en bas, l'index pointant le sol)
Poule qui ne pond pas (on fait non des deux indexs)

Oeuf à la coque (on tourne sur soi même, les bras au dessus de la tête en
ballerine)
Oeuf en neige  (on bat les oeufs en neige avec les bras, comme si on
enroulait une corde autours de ses bras)
Oeuf sur le plat (on se met à l'horisontale le plus possible, debout sur une
jambe. Succès garanti)
Omelette au champignon (les bras en l'air, les mains fouillant dans l'air)

Poule en haut (les bras en haut, l'index dressé vers le ciel)
Poule en bas  (les bras en bas, l'index pointant le sol)
Poule qui ne pond guère (on fait non des deux indexs)

Poule en haut (les bras en haut, l'index dressé vers le ciel)
Poule en bas  (les bras en bas, l'index pointant le sol)
Poule qui ne pond pas (on fait non des deux indexs)

Après on recommence en le faisant très vite, puis très lentement ( aloors
que revoualaaa laa sououpréfeeette...)

Hourra! (Merci à Catherine)

(sur l'air de Maman les p'tits bateaux)

Et nous qui pensions bien
Que ces filles là savaient rien faire
Voilà que maintenant
Il va falloir leur faire un ban
Et la foule en délire
S'écria hourra
Et la foule en délire
S'écria HOURRA!!!!!

Haut de la page

Le ban du banc (merci Sandrine)

(les gestes à faire en même temps que ce qu'on dit sont entre ( )...)

1patte : (On se tient sur une jambe)
2 pattes : (on se remet sur deux jambes)
3 pattes : (deux jambes et une main par terre)
4 pattes : (deux jambes et deux mains par terre)
1 banc (le fait d'être à 4 pattes sur le plancher définit bien le portrait d'un banc!)

Le ban des drôles d'insultes... (Merci à Guy!)

Il est con...
Il est con...
Il est compétent

C'est un tata...
C'est un tata...
C'est un talentueux

Ils sont laids...
Ils sont laids...
Ils sont les meilleurs

Le ban de la moto (Merci à Dominique!)

Les jeunes sont en cercle. Chacun à son tour, chaque jeune fait le son et les gestes pour démarrer une moto, puis fait le tour de son voisin et revient ensuite à sa place.

Le ban du popcorn (Merci Josée)

Les jeunes sont en cercle et accroupis. À tour de rôle, chacun se relève à moitié en disant "pop" . Quand le dernier a fait "pop", tout le monde saute en écartant bras et jambes et en criant "popcorn".

Le ban du lavage de vitre (Merci Josée)

Les jeunes disent et font trois fois :
- psschit, psschit, psschit    (geste d'envoyer du lave-vitre dans une fenêtre)
- coui-hi, coui-hi, coui-hi      (gest e de laver circulairement une fenêtre)

Puis tout le monde s'écrie ensemble "C'est formidable"   (Ou "C'est clair" ou "C'est  nettement bon")

Le ban du train

Tous les jeunes sont l'un derrière l'autre, les mains sur les épaules de la personne en avant de lui. Le meneur est en avant de la file.

Meneur : Tout le monde à bord
Tous : Tout le monde à bord
Meneur : coup de sifflet
Tous : pssscchhhhhiiiiiittttt      (la vapeur est lâchée, puis en avançant normalement, tous disent) J'fiche le camp, J'fiche le camp...
Meneur : On monte la côte (et on avance tous plus lentement)
Tous : J'fais ce que j'peux, J'fais ce que j'peux,....
Meneur : le plateau (on avance de nouveau normalement)
Tous :  J'fiche le camp, J'fiche le camp...
Meneur : On descend la côte (et tout le  monde avance plus vite)
Tous : Si tu tombes, tu t'tues, Si tu tombes, tu t'tues...
Meneur : On arrive en gare
Tous : Tchou! Tchou! pssscchhhhhiiiiiittttt
Meneur : Terminus! Tout l'monde descend

Haut de la page
Accueil
Ecrire Webmestre
©
Haut de la page
Menu principal
Écrire Webmestre
Condition d'utilisation